Méthode

La nécessaire anticipation de l’interopérabilité

Les nouvelles solutions technologiques d’information et de communication jouent souvent un rôle essentiel dans la mise en place de nouveaux services plus performants. Elles facilitent les remontées, les traitements et les échanges d’information, par exemple pour gérer au mieux une infrastructure ou un réseau de transports, améliorer le service à l’usager en anticipant les difficultés, en l’informant, garantir la sécurité, élargir l’offre…

Ces systèmes de transports intelligents ne sont toutefois pas en eux-mêmes les garants de l’interopérabilité !

En préalable, l’interopérabilité de systèmes de transports requiert l’intérêt et l’envie d’une ou plusieurs structures ou organisations en charge de services de transports d’échanger des informations compréhensibles et ré-utilisables, voire de collaborer autour d’actions communes.

Elle nécessite de lever de nombreuses barrières : langage, formats de données, de média, mais aussi rôle des partenaires (responsabilité), propriété et de protection de la donnée, organisation…

Elle doit donc s’envisager très tôt dans la mise en place de nouveaux services, et notamment en amont du développement des solutions techniques.

Il devient ainsi nécessaire de penser son projet de système de transport comme faisant partie d’un ensemble plus « complexe » parce que composé de plusieurs acteurs, projets, systèmes. Afin de mettre en place la meilleure solution technique et de garantir sa pérennité, il faut alors envisager, seul ou - de préférence - à plusieurs :

  • le service que l’on souhaite offrir,
  • l’organisation à mettre en place à l’intérieur de la structure,
  • mais aussi les opportunités et synergies que l’on peut trouver à l’extérieur.

L’aide méthodologique

L’interopérabilité n’est pas facile à mettre en place. C’est pourquoi l’équipe de projet ACTIF a formalisé dans un guide méthodologique toutes les étapes de conduite d’un projet de systèmes de transports interopérables :

PDF - 587.7 ko
Guide méthodologique ACTIF

Il vous présente une méthode permettant de construire le modèle de référence-métier de telle manière qu’il puisse être utilisable par des chefs de projets. Cette méthode s’organise en six grandes étapes :

  1. Initialisation de la démarche
  2. Analyse de l’existant
  3. Définition de la cible
  4. Définition des scénarios
  5. Plans de déploiement
  6. Mise en œuvre de l’architecture.
JPG - 142.2 ko
Voir les grandes étapes de la méthode ACTIF

Aide en ligne

La rubrique Supports de formation vous propose une aide pour la compréhension de la démarche ACTIF, et notamment concernant la méthode :

PDF - 448.8 ko
Extrait de formation : La méthode ACTIF